Cinéma plein air au Brusc


Cinéma au Brusc à la Prud'homie été 2020

Vendredi 10 Juillet 2020 - 21h30

 

Pêcheurs-cueilleurs du Gaou de Hugues Philippart :

"Les petits métiers de la pêche durable, surnommés les pêcheurs- cueilleurs, perpétuent, contre vents et marées leur métier  traditionnel. Dans la baie du Brusc, les familles d'artisans lèguent aux plus jeunes leurs bateaux et partagent l’amour de la mer. Grâce à cette solidarité entre génération, l’humanité qui nous relie au  littoral provençal, vit toujours."

Tribulation Doc - Tous droits réservés 2020



Cinéma au Brusc Vendredi 31 Juillet  à 21h30

PARIS PIEDS NUS de Fiona Gordon et Dominique Abel

« Fiona, bibliothécaire canadienne, débarque à Paris pour venir en aide à sa vieille tante en détresse. Mais Fiona se perd et tante Martha a disparu. C’est le début d’une course-poursuite dans Paris à laquelle s’invite Dom, SDF égoïste, aussi séducteur que collant. » Une comédie burlesque, entre légèreté et poésie, avec la participation d’Emmanuelle Riva et Pierre Richard, les auteurs signent un film aussi tendre que créatif qui se déguste comme une madeleine de Proust. Une gourmandise où s’harmonisent subtilement le léger et le grave, le doux et l’acidulé.



Cinéma au Brusc  Vendredi 7 août   à 21h30

TAZZEKA de Jean Philippe GAUD. 

« Elevé par sa grand-mère qui lui transmet le goût et les secrets de la cuisine traditionnelle, Elias grandit au cœur d'un village marocain, Tazzeka. Quelques années plus tard, la rencontre avec un grand chef cuisinier parisien et l'irruption de la belle Salma dans son quotidien vont bouleverser sa vie et le décider à partir pour la France...

A Paris, Elias fait l'expérience de la pauvreté et du travail précaire des immigrés clandestins. Il découvre aussi les saveurs de l'amitié grâce à Souleymane, qui saura raviver sa passion pour la cuisine. »



Cinéma au Brusc  Vendredi 21 août  à 21h30

 

PERSEPOLIS de Marjane Sartrapi (film d'animation)

avec les voix de Catherine Deneuve, Chiara Mastroianni.

 

" Inspirée de la BD de Marjane Sartrapi, elle a 8 ans et vie à Téhéran, choyée par ses parents et sa grand-mère, modernes et cultivés. Elle assiste aux évènements contre le Shah et à sa chute, puis on suit son adolescence et sa vie d'adulte jusqu'à arriver en France."